Comment sortir du cadre du RGPD grâce à l’anonymisation ?

Depuis sa création en 2015 et son entrée en vigueur début 2016, le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) n’a cessé d’évoluer afin de protéger au mieux les utilisateurs et leurs données. Du côté des entreprises, cela s’est traduit par une hausse des restrictions sur l’usage de la donnée et des obligations de mettre en place des protocoles de gestion de l’information beaucoup plus sécurisés. Mais contrairement aux idées reçues, le RGPD n’empêche pas les entreprises d’utiliser un jeu de données. S’il faut désormais mettre en place certaines actions en amont, comme une anonymisation, les données recueillies par une entreprise restent de très bonnes sources d’information, qui permettent de nombreuses opportunités de développement…

Le RGPD demande de protéger les utilisateurs pour exploiter des informations

Dans un monde de plus en plus connecté, les données des utilisateurs sont elles aussi numérisées. Bien que toutes les données produites par un individu ne soient pas personnelles ou identifiantes, certaines le sont et la moindre fuite est de fait préjudiciable pour le groupe de personnes dont les données se retrouvent « en pleine nature ». 

Pour tenter de limiter au maximum les usages dangereux de la donnée et ainsi éviter de tels problèmes, le RGPD demande aux entreprises de protéger et de sécuriser leurs jeux de données au moment de l’exploitation. S’il existe de nombreuses méthodes pour protéger ces informations, la plus courante, sûre et rapide, reste l’anonymisation.

En effet, elle offre aux entreprises une solution qui masque les données définitivement et leur permet ainsi de respecter le RGPD tout en protégeant la vie privée des personnes présentes dans le set de données.

 Anonymiser un jeu de données : pourquoi cela permet de sortir du cadre RGPD ? 

L’anonymisation est une méthode de masquage de données fréquemment utilisée lors de l’exploitation d’un jeu de données. Cette technologie de protection des données permet de transformer un jeu de données réel, comprenant de la donnée personnelle, en un jeu de données dont les informations sont rendues totalement anonymes et où il est impossible de revenir au jeu de données initial. 

L’anonymisation permet ainsi de supprimer tous les risques que tend à éviter le Règlement Général sur la Protection des Données, puisqu’il n’y a plus d’informations mettant directement en danger la vie privée des utilisateurs.

Ainsi, lors de l’usage d’un de ces sets d’informations, le RGPD ne « s’applique plus » étant donné que toutes les informations sont anonymes et la source n’est donc plus identifiable.

Notre équipe et moi-même vous informons au quotidien sur les nouveautés de ce monde devenu digital et technologique à tous les points de vue. Pour ma part, de part ma formation d’ingénieur, je tente de vous donner le maximum d’actualités sur le Tech et ses composantes 😉

Comments ( 1 )
Add Comment