De nombreuses maisons d’édition ont testé ce créneau sans toujours parvenir à leurs fins. Je vous invite à découvrir le titre Power Z qui a réussi ce parcours du combattant.

En savoir plus sur Power Z

Le créateur de Shadow à travers Emmanuel Freund a mis en place une start-up pour l’association jeu vidéo et éducation à travers  Power Z. Quelques exemples concrets de jeu vidéo éducatif sont illustrés par un PTSD associé au jeu Rayman pour l’apprentissage des mathématiques.

Un autre exemple est le titre Adi et Adibou. Beaucoup plus récemment, Minecraft pour l’éducation constitue un cas concret.

C’est aussi le cas des modes découvertes de la saga Assassin’s Creed.

La place du jeu vidéo à l’heure actuelle

Malgré toutes ces initiatives, le jeu vidéo est largement considéré comme un loisir, voire un divertissement. De l’enfance à l’adolescence ou à l’âge adulte, la conception d’un jeu vidéo cible surtout les défis, les combats, le côté casse-tête voire le fait de vivre une aventure.

L’aspect connaissance n’est pas présent et n’intéresse ni les éditeurs ni les développeurs. Le goût de la compétition est priorisé.

Les enjeux de Power Z

Face à ce constat aberrant concernant l’usage primordial des jeux vidéo, Emmanuel Freund est parti de la firme de Cloud Gaming au printemps 2020. Il souhaite se consacrer entièrement à son défi de jeu vidéo éducatif via Power Z.

Il a initié une première levée de fonds avec Seed. Il a pu réunir 3 millions d’euros auprès d’Hachette Livre ainsi que le fonds spécialisé Educapital.

Emmanuel Freund n’est pas un expert en matière d’éducation. Cette démarche lui permet de combler ses lacunes.

Le concept du jeu vidéo Power Z

L’idée repose sur un jeu vidéo de type plateforme. En fait, le gameplay va masquer les mécanismes de l’apprentissage.

L’objectif est de créer un jeu vidéo apte à la transmission de notions et de concepts. En outre, il s’agit de compléments des acquis de l’éducation nationale.

La finalité du projet est de rendre l’enfant en totale immersion avec Power Z à l’instar d’une partie de Fortnite.

Le challenge qui attend Power Z

Le jeu vidéo va reprendre tous les codes du divertissement tout en misant sur le côté éducatif. Certains titres ont tenté ce pari.

Swift Playgrounds d’Apple permet d’appréhender le code. Duolingo œuvre pour l’apprentissage des langues.

Pour sa part, un jeu vidéo qui recouvre les connaissances de l’école avec des devoirs ludiques demeure une initiative à fonder, à imaginer. La version alpha est en cours pour une sortie prévue au début de l’année 2021.

Retrouvez d’autres concepts ici.

Crédit Photo : numerama.com & iphonesoft.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *