Qu’est-ce que git ?

On est souvent nombreux à travailler sur un même projet de développement d’une application. En effet, de nos jours, surtout depuis l’avènement du Big Data et l’adoption du DevOps, la plupart des créations de solutions nécessitent l’intervention de plusieurs personnes. De ce fait, il est important que l’on puisse réunir tous les travaux effectués par tout le monde en une seule application, et ce, sans que les tâches d’une personne interfèrent à l’exécution des tâches d’une autre. C’est dans cette optique que Git a été créé. En effet, cet outil a révolutionné le monde du développement collaboratif.

Dans cet article, nous allons voir ce que c’est et en quoi consiste-t-il, quels sont ses avantages et quand faut-il l’utiliser.

Git : définition

Le gestionnaire de versionning de code Git a été créé en 2005 par le créateur du noyau Linux, Linus Torvalds. Il s’agit d’un outil permettant d’effectuer la gestion de versions d’un projet de développement. Il est de loin le plus populaire parmi les logiciels de ce genre et compte plusieurs millions d’utilisateurs actuellement. C’est un logiciel open source essentiellement maintenu par Junio C Hamano et quelques autres contributeurs.

Il a révolutionné le monde du système de versionning et a dépassé les autres de par sa flexibilité, sa performance et sa sécurité. On peut l’utiliser seul en local ou bien sur des serveurs distants en passant par des services d’hébergement tels que GitHub.

À quoi sert-il ?

Comme son nom l’indique, Git sert à gérer les nombreuses versions d’un seul projet de développement. Cependant, cette gestion implique de nombreuses autres fonctionnalités.

Tout d’abord, il permet à tous les développeurs de disposer du projet, non seulement sur leurs ordinateurs, mais également sur un serveur distant. Ces derniers peuvent effectuer des modifications sur le projet sans impacter le travail des autres contributeurs. Et une fois qu’une tâche est terminée, la personne qui l’a effectué peut l’intégrer à l’ensemble du projet. Cette intégration sera accompagnée d’un référentiel permettant de l’identifier.

Git permet également de revenir sur une ancienne version si cela est nécessaire. On peut effectuer des modifications sur une seule fonctionnalité du projet, qu’elle fasse partie d’une version antérieure ou d’une autre plus récente, et ce en gardant les autres fonctionnalités hors d’atteinte. Cela facilite grandement la maintenance, la correction et l’apport de nouvelles fonctionnalités d’une application.

Git est donc très utile lorsque l’on travaille dans le domaine du DevOps, notamment lors de la mise en place d’un pipeline CI/CD. En effet, si l’on œuvre dans ce domaine, il est essentiel de maîtriser Git, puisque c’est le logiciel par excellence pour ce type de projet.

Comment fonctionne-t-il ?

Au tout début, on doit créer un dépôt Git dans lequel on va stocker l’ensemble du projet, chaque version apportée ainsi que toutes les historiques du projet. Chaque développeur va par la suite cloner le projet dans son environnement local afin de travailler dessus. On peut accéder à Git via une invite de commande ou par le biais de logiciels tels que Sourcetree.

Le développeur peut effectuer les tâches qui lui sont confiées sur le projet qu’il a cloné au début. Une fois les modifications faites, il peut soumettre ces dernières à une validation et procéder au commit des fichiers modifiés ou ajoutés en créant une branche. Lors de ce commit, Git va comparer l’instantané du projet soumit aux versions précédentes. S’il constate des modifications par rapport à ces dernières, il va créer un nouvel instantané dans le dépôt.

Il peut également fusionner la nouvelle branche qu’il vient de créer à la branche principale appelée master branch.

Cette manière de procéder permet à plusieurs développeurs de travailler sur un même fichier sans écraser le travail de chacun d’entre eux. Un historique de version est également présent pour l’ensemble du projet, pour chaque fichier et pour chaque développeur.

Quand faut-il utiliser Git ?

Tous projets impliquant l’intervention de plusieurs développeurs ou contributeurs nécessitent tous l’utilisation de Git. Parmi eux, on peut par exemple citer le développement d’application web ou desktop.

Toutefois, le moment où il est vraiment indispensable est lorsque l’on travaille dans le DevOps et notamment lors de l’intégration continue (CI) et du déploiement continu (CD). En effet, ces deux méthodes appliquées dans le développement collaboratif reposent en grande partie sur Git. C’est en quelque sorte le point de liaison entre la partie développement et la partie opérationnelle du projet. Les différentes versions du projet seront accessibles par les deux équipes à travers un dépôt Git. Ainsi, chacune d’elle pourra en disposer selon leurs besoins.

On peut également constater que les travailleurs du Big Data utilisent Git pour des besoins similaires. Le Big Data est également un travail d’équipe nécessitant l’intervention de plusieurs personnes telles que les Data Engineer, les Data Scientist ou les Data Architect. Cependant, celui qui utilise le plus cet outil à des fins Big Data est bien évidemment le Développeur Big Data, car c’est lui qui est en charge de concevoir les solutions qui seront utilisées par tout le monde.

Quels sont ses avantages ?

Git est le numéro un des logiciels de gestion de version. Cette place prestigieuse n’est pas due au hasard, car il offre de nombreux avantages par rapport aux autres solutions.

Tout d’abord, il permet d’avoir une vue d’ensemble sur l’entièreté du projet et sur chacune de ses versions à travers un historique claire et détaillée.

Il offre la possibilité de collaborer sur le même projet et, encore mieux, sur le même fichier sans que cela affecte l’ensemble du projet. On peut éventuellement revenir sur une version si cela s’avère utile et conserver tout de même les fonctionnalités des nouvelles versions. Ainsi, le développement d’un projet, la mise en place d’une mise à jour, la maintenance et la correction d’un bug sont effectués de manière rapide et efficace.

Git est également un logiciel de versionning distribué. Cela garantit la disponibilité et la sécurité des codes sources, puisque le risque de perte baisse considérablement.

Et enfin, la sécurité de toutes les données est assurée. En effet, tout le contenu d’un dépôt Git, qu’il s’agisse de l’historique de version, des fichiers et répertoires, des commits et tags sont sécurisés à l’aide d’un algorithme de hachage appelé SHA1. Ce dernier prévient les éventuelles modifications accidentelles ou intrusions malveillantes dans un projet.

Quels sont ses inconvénients ?

L’un des principaux défauts de Git est entre autres ce qui fait également sa force à savoir le nombre de fonctionnalités qu’il propose. En effet, il existe de nombreuses commandes que l’on peut lancer, ce qui a tendance à compliquer la prise en main, surtout lorsque l’on est débutant. Ceux qui ont déjà utilisé d’autres logiciels de verionning auront également du mal à appréhender Git. En effet, les commandes ne sont pas similaires et celles utilisées dans les autres outils peuvent effectuer d’autres tâches complètement différentes sur Git.

Le support Windows laisse également à désirer et malgré qu’il existe des outils permettant de mieux gérer Git sur Windows, cela reste relativement lent, notamment lors des pulls.

Par Laura

Je suis une accro de tout ce qui est nouveautés, je teste, j'achète, je critique, j'encense ! Je suis une enfant du nouveau siècle, une geek en puissance meme si je me soigne :). Je rédige pour surlatoile.org sur des sujets / produits qui m'interessent et que vous pourriez utiliser dans la vie de tous les jours :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.