Diverses pressions logistiques et économiques ont déformé le marché immobilier d’une manière sans précédent, rendant plus facile ou plus difficile l’achat d’une maison.

Mais la crise sanitaire a touché la France et les choses ont changé. Il était devenu obligatoire de rester à la maison. De nombreux secteurs ont été touchés par cette crise, dont l’immobilier.

Mais l’annonce du déconfinement et le retour à la vie normale a été perçu comme un soulagement pour les Français et les professionnels de l’immobilier.

La question est maintenant de savoir s’il est maintenant temps d’investir dans l’immobilier ou non. Selon les experts, c’est le cas. Avec un taux d’intérêt toujours intéressant, il n’y a pas de raison de ne pas se lancer dans un tel projet.

D’ailleurs, vous pouvez parfaitement vous tourner vers Courtier Nantes pour vous accompagner.

Le besoin d’espace extérieur

Durant le confinement, les gens ont été contraints de rester chez eux. Cela n’a pas du tout été facile et a incité les Français, notamment les Parisiens, à chercher beaucoup plus d’espace.

D’ailleurs, on a assisté à un exode des Parisiens vers des villes situées à proximité de la capitale afin de trouver des biens offrant plus d’espace et un extérieur. Les gens sont de plus en plus conscients de l’importance de l’espace. Ils veulent de la verdure ou une terrasse.

De plus, avec le même budget pour acheter un petit appartement à Paris, ils peuvent acquérir un bien beaucoup plus grand avec des prestations de qualité aux environs de la capitale. C’est ce qui a surtout poussé les gens à investir dans une maison.

Quelles sont les opportunités ?

Certes, les investisseurs immobiliers peuvent toujours bénéficier d’un taux d’intérêt relativement bas, cependant, le prix de l’immobilier reste encore élevé dans les grandes villes.

Après la crise de coronavirus, de nombreux secteurs ont été fortement touchés des problèmes de revenus. En raison de ces difficultés concurrentielles, certaines personnes ne vont pas se risquer à investir dans un achat immobilier.

D’un autre côté, les vendeurs sont aussi conscients de cette difficulté et restent flexibles sur les prix. La plupart d’entre eux veulent vendre au plus vite. L’incertitude concernant l’évolution des prix de l’immobilier pèse aussi sur les propriétaires.

Trouver le bien idéal reste compliqué

Ces dernières années, on a constaté que l’offre immobilière est relativement faible. Certains vendeurs veulent encore sécuriser leur placement afin de profiter d’un meilleur prix.

Heureusement, malgré une baisse des transactions, on peut s’attendre à une reprise dans le secteur immobilier, en raison de conditions toujours aussi attractives favorisant l’achat d’une maison. Particulièrement pour les premiers acheteurs, s’ils peuvent souscrire un crédit immobilier, c’est probablement le bon moment.

De nouvelles constructions doivent se faire au courant de cette. Malgré l’arrêt de toute l’économie suite au coronavirus, les promoteurs cherchent à rentabiliser leurs projets et proposer leurs biens à des prix plus attractifs.

Par ailleurs, les institutions financières cherchent aujourd’hui beaucoup plus de garanties avant d’accorder un crédit. Les personnes avec un apport personnel plus important ont plus de chance d’en avoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *